les photographies d’Anna F. par clémence demesme
Sébastien Bonnabel et moi-même, avions depuis plus de deux ans l’envie d’adapter « Tout contre ». Lorsque nous avons reçu l’opportunité de monter le spectacle, je me trouvais en Australie. Les hasards de la vie m’ont donc conduits à préparer une partie de mon travail pour la pièce depuis Sydney et notamment à produire toute la série d’images de l’exposition d’Anna. J’ai voulu jouer le jeu de cette contrainte, dans ce pays qui n’était fait pour moi que d’étranger, je me suis servie de la fiction comme d’un prétexte pour ramener les personnes que je photographiais plus près de moi.
Comme l’aurait peut-être fait le personnage d’Anna, pour atteindre plus profondément ces sujets, j’ai demandé aux personnes rencontrées là bas d’imaginer que nous nous connaissions, de penser qu’au moins à un moment de notre vie, nous avions était proche. Dans cette projection d’un nous fictif, je leur demandais de trouver un sentiment, une histoire ou un secret, fictionnel ou réel qu’ils voudraient partager avec moi. Les réponses venaient souvent naturellement comme si cette invitation à la fiction produisait un appel d’air sur le réel et venait combler quelque chose d’intime chez les participants, sans doute un manque.
De là, chaque individu devait désigner un lieu, qui pour lui et de façon instinc- tive, représentait le mieux leur histoire. Nous nous retrouvions à ces endroits parfois urbains, souvent sauvages ou intimes et c’est à cet instant que je les photographiais.
J’ai senti parfois comme un besoin d’évasion vers le drame, une exode intime d’une part de chacun d’entre eux. Ces 8 étrangers rencontrés à Sydney et venant du monde entier, je ne les connaissais pas mais aujourd’hui je sais que quelque chose d’unique nous unit, une part de nous, réel ou pas, reste tout contre.

(c) Clémence Demesme – Tirages Argentiques – Sydney Hiver 2015

TOUT CONTRE

For
Photographies
Date
Sydney, Juillet et août 2015